UPJ : Découvrez l’interview de Jacques MY, Directeur Général de l’UPJ, à propos de la présence de la Clinique des Plantes et de ses phytiatres, les 20 et 21 avril 2016 à la Mairie du 7ème, à Paris

Jacques-MY-Directeur-General-UPJ-Clinique-des-Plantes-avril-2016-Mairie-7eme-SecteurVert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Les 20 et 21 avril 2016, la Clinique des Plantes et la Mairie du 7ème arrondissement de Paris offraient un diagnostic gratuit aux jardiniers amateurs, non seulement pour les conseiller en examinant leurs plantes vertes mais aussi et surtout pour les sensibiliser aux bons gestes et aux bonnes pratiques, dans le jardin.

Jacques MY, Directeur Général de l’UPJ, déclarait à ce sujet : « Nous proposons un espace de diagnostic gratuit itinérant. Aujourd’hui, nous sommes dans la Mairie du 7ème, grâce à l’obligeance de Madame Rachida DATI.

On est dans un très beau jardin, c’est le jardin de la Mairie... et donc l’idée, c’est que l’on offre aux particuliers l’occasion de rencontrer des médecins des plantes : ce sont des agronomes qui ont fait une spécialisation spécifique sur la santé des végétaux, des phytiatres ou des Docteurs Plantes !

On reçoit des particuliers qui ont soit des échantillons soit des photos; on pose un diagnostic et on leur donne des conseils, en indiquant que « traiter, c’est pas automatique ».

Nous sommes ici à Paris, il y a beaucoup de plantes d’appartement… Dans 40% des cas nous sommes face à des problèmes d’arrosage. Ensuite il y a des problèmes de nutrition. Et puis il peut y avoir des problèmes de maladies ou d’insectes.

Dans ce cas là, on commence par « comment éviter l’apparition », c’est ce que l’on appelle la prophylaxie. Ensuite on met en avant les méthodes naturelles, parmi lesquelles il y a tous les produits de « biocontrôle ». Et en dernier recours, parce que dans certains cas il n’y a pas d’autre solution, on peut aller jusqu’à conseiller des traitements chimiques.

Notre intervention est une opération non-marchande; nous ne donnons jamais de spécialité commerciale au bout de notre diagnostic. Si on arrive à la nécessité d’un traitement chimique, on va alors donner le principe actif et on conseille d’aller dans un point de vente où -avec les nouveaux dispositifs- il y aura un vendeur certifié, capable de poursuivre le conseil, avec le nom des spécialités commerciales.

Un diagnostic de plante peut prendre longtemps. On ne peut pas le faire en moins de 10 à 15 minutes, un peu comme les médecins. Cela prend du temps. C’est pourquoi, dans la Mairie du 7ème, nous sommes six – de façon concomitante- à répondre aux questions… mais cela peut prendre 1 heure !

C’est à dire qu’après, il y a un dialogue qui s’instaure et souvent la personne, une fois qu’elle a le médecin en face d’elle, va présenter d’autres photos; et puis nous allons parler de notre site internet, car nous proposons aussi une fiche de contact qui peut être envoyée, avec une photo, au médecin des plantes qui répondra sous 48 heures. Les gens se rendent alors compte que le domaine de la santé des végétaux, c’est une vrai science !

Enfin, il n’y a que 20% des cas qui nécessitent un intervention, un traitement et on préconise toujours les solutions alternatives, quand elles existent. Mais si on prend le cas des maladies du buis, le seul traitement disponible, en préventif, ce sont les fongicides. En revanche, sur la pyrale du buis, on a des méthodes de biocontrôle. »

©2016 SecteurVert.com
Plus d’info sur : http://secteurvert.com/
Pour en savoir plus : La Clinique des Plantes

Blog

PUB SECTEUR VERT 300X250 GIF

Vos commentaires

 

Le concept Secteur Vert

Annuaire.SecteurVert.com est le premier et le seul annuaire
participatif qui répertorie, à la fois, les professionnels et les évènements du jardin et des espaces verts.
Notre site web «multi-services» propose ainsi une information géolocalisée, détaillée, globale et complète...
Un outil de communication aux possibilités multiples, pour les pro et les particuliers !
> En savoir plus.

Agence de communication Peach